Jean-Luc Godard : À bout de souffle, un film «novateur et révolutionnaire» pour Le Figaro en 1960

Posted on

Par Figaro Archives

Publié il y a 2 minutes, Mis à jour à l’instant

Jean-Luc Godard avec Jean Seberg, l’actrice d’A bout de souffle. AFP photo

LES ARCHIVES DU FIGARO – À la sortie du premier film du cinéaste, le critique du Figaro littéraire salue la naissance d’une œuvre riche, violente et poétique.

Après la mort de Jean-Luc Godard, Le Figaro vous propose de découvrir les critiques parues dans Le Figaro lors de la sortie en 1960 du premier film du cinéaste de la Nouvelle Vague, À bout de souffle. La première est signée de Claude Mauriac, qui tient une chronique hebdomadaire dans Le Figaro littéraire. L’écrivain et journaliste, fils du célèbre romancier François Mauriac, salue la naissance du premier film – outre Hiroshima mon amour d’Alain Resnais -, vraiment «novateur et révolutionnaire» du cinéma de la nouvelle école. «Il nous semble que, pour la première fois, nous entendions parler juste à l’écran», souligne-t-il. Louis Chauvet, dans les pages du quotidien, déplore les limites du genre mais reconnaît la puissance du sortilège.

Article paru dans Le Figaro littéraire du 19 mars 1960.

Lorsque j’écrivais ici même que le cinéma de la nouvelle école ne nous avait pas encore donné, à l’exception d’Hiroshima mon amour, le film véritablement novateur et révolutionnaire que l’on espérait de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services